Home > Information sanitaire

Information sanitaire

18/02/2020

Informations générales 

Avant de se rendre en Côte d’Ivoire, veuillez noter ce qui suit :

  • Assurez-vous d'avoir un carnet de vaccination international et vos vaccins à jour ;
  • Faites une visite médicale auprès de votre médecin traitant au moins une semaine avant votre voyage et ce, pour obtenir les conseils sur les vaccins liés au voyage, la santé et la sécurité des voyages. Ceci est particulièrement pertinent si vous êtes sous un traitement médicamenteux au long cours.

Maladies évitables par la vaccination

Plusieurs maladies infectieuses peuvent être évitées par la vaccination. En général, les vaccins sont recommandés pour tous et plus particulièrement pour les voyageurs. En effet, un voyageur non vacciné a un risque accru de contracter des maladies infectieuses potentiellement gravissimes, voire mortelles.

Vaccin obligatoire pour l’entrée en Côte d’Ivoire : FIEVRE JAUNE.

En application du règlement sanitaire international (RSI), le vaccin antiamarile ou contre la fièvre jaune est le seul vaccin OBLIGATOIRE pour tout visiteur devant entrer en Côte d’Ivoire. A cet effet, cette personne doit présenter à l’entrée un carnet international de vaccination valide contre la fièvre jaune.
A noter que pour les voyageurs ne disposant pas de carnet de vaccination valide pour la fièvre jaune ou ne disposant pas de preuve de vaccination antiamarile, ils seront amenés à se faire vacciner (avec le vaccin antiamarile) à l’aéroport d’Abidjan ou aux autres entrées du territoire (terrestres, maritimes, etc.), contre une somme à débourser (7 000 XOF ou 11 euros ou 15 USD) et un carnet de vaccination international.
En rappel, suivant les recommandations de l’OMS datant de juillet 2013, la revaccination avec le vaccin antiamarile n’est plus indiquée, même après 10 ans comme antérieurement recommandée. En réalité, une seule vaccination suffit et immunise (protège) à vie.
NB : Si vous n'avez pas été vacciné (e)s pour une raison d'allergie ou de contre-indications, n'oubliez pas d'apporter avec vous une lettre médicale explicative lorsque vous voyagez.

Autres vaccins recommandés pour les voyageurs séjournant en zone tropicale :

Les vaccins ci-dessous sont plutôt recommandés et non obligatoires :
Vaccin contre la méningite : le vaccin tétravalent contre les 4 souches A + C + Y + W123 est recommandé et protège pendant trois ans. La maladie se transmet par l'inhalation de bactéries présentes dans les minuscules gouttelettes produites lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue dans l'air.

Vaccin contre l’hépatite virale A : une dose unique du vaccin contre l'hépatite A protège pendant six mois, tandis qu'une série de deux doses donnera plus de protection (près de 10 ans). L'infection est liée à l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés par le virus de l’hépatite A.
Vaccin contre l'hépatite virale B : une dose unique de vaccin contre l'hépatite B protège pour six mois. Pour une immunisation optimale, trois doses sont nécessaires ; ce qui permet de protéger pendant 10 ans, voire plus. En rappel, il est utile de faire un test de dépistage préalable avant toute vaccination. L'exposition au virus de l’hépatite B se fait par contact avec du sang ou des fluides corporels et/ou matériels contaminés ou encore par contacts sexuels non protégés et enfin de la mère à l’enfant ;
 
Vaccin contre la fièvre typhoïde : le vaccin est valable pour trois ans. L'exposition peut se produire par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés.

Prévention du paludisme par les médicaments

La prévention du paludisme ou malaria par les médicaments ou chimio prophylaxie antipaludique est indiquée pour les personnes provenant de zones exemptes de paludisme et devant séjourner en zones impaludées (= affectées par le paludisme ou malaria) pour une durée d’au moins une semaine.
La molécule de choix proposée est l’ATOVAQUONE/PROGUANIL 250/100 mg comprimés (Malarone ® ou Malanil ® ou etc.) : la prise est d’un (1) comprimé par jour le soir. Le traitement doit débuter le jour même de l’arrivée en zone impaludée, durant tout le séjour et à poursuivre pendant 7 jours de retour en zone exempte de paludisme. 
NB : la Méfloquine 250 mg (= Lariam® ou Mephaquin®) n’est désormais plus utilisée au regard de ses effets indésirables neurologiques importants.

Parallèlement à la prise du médicament, il est recommandé d’éviter, voire de réduire l’exposition aux piqures des moustiques de genre anophèles y compris ceux constituant des vecteurs de transmission de la Dengue et de la fièvre jaune :

  • Utilisez une crème ou lotion anti-moustiques sur les parties exposées du corps ;
  • Portez des pantalons et des vêtements à manches longues pour éviter les piqûres ;
  • Dormez dans des chambres bien climatisées, aux ouvertures (portes et fenêtres) grillagées ou encore sous des moustiquaires imprégnées d'insecticide de préférence ;
  • Pulvérisez l’intérieur des chambres avec des insecticides efficaces sur les insectes volants.

En rappel, le paludisme est transmis par la piqûre d'un moustique femelle du genre anophèle infecté.
Les symptômes du paludisme peuvent inclure : fièvre, frissons, maux de tête, courbatures, nausées, vomissements, fatigue, etc. Ces symptômes apparaissent au moins sept à neuf jours, voire plus après la piqure du moustique infecté. Par conséquent, vous devriez consulter un médecin immédiatement si vous présentez des symptômes évocateurs de paludisme ou de toute autre maladie durant votre séjour en zone tropicale.

Le paludisme ou malaria - se présentant sous 2 formes : simple et grave - dispose d’un traitement curatif efficace pour peu que la prise en charge (diagnostic et traitement) soit précoce. Les complications poly viscérales (neurologiques, rénales, hématologiques, etc.) en font sa gravité.

De même, n’hésitez pas à consulter immédiatement un médecin si vous présentez une fièvre ou tout autre symptôme à votre retour, tout en notifiant au médecin votre séjour en milieu tropical.

Prévention des fièvres hémorragiques : Virus Ebola et autres virus

A ce jour, aucun cas de fièvre Ebola n’a été déclaré en Côte d’Ivoire.

Néanmoins, les mesures de prévention restent en vigueur à l’arrivée à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny à savoir :

  • Contrôle thermique : à l’aide de caméra thermique et de pistolet thermique ;
  • Désinfection des mains à l’aide de gel hydro alcoolique.

Formalités vétérinaires

Mesures générales :

  • Les animaux en provenance d’un pays tiers doivent être munis chacun d’un certificat sanitaire vétérinaire international (CVI) dûment signé par les Services Vétérinaires Officiels du pays d’origine ;
  • Les carnivores domestiques (chiens et chats) doivent impérativement être vaccinés contre la rage et munis d’un certificat de vaccination de plus d’un mois et de moins de onze mois ;

Formalités phytosanitaires
Les végétaux ou produits végétaux en provenance de pays tiers doivent être conformes au décret N° 63-457 du 7 novembre 1963 fixant les conditions d’introduction et d’exportation des végétaux et autres matières susceptibles de véhiculer des organismes dangereux pour les cultures.

Il s’agit de :

  • Une autorisation préalable d’importation sur le territoire ivoirien qui devra être demandée au Ministère de l'Agriculture /DPVCQ ;
  • Un certificat phytosanitaire qui devra être présenté aux différents points d’entrées (frontières terrestre, aérienne et maritime) ;
  • Tout emballage à base de bois (palette, bois de calage, caisse, planche d’emballage, tambour, cageot, plateau de chargement, caisson à anneaux et traineau) devra être traité et devra porter la marque IPPC de la NIMP 15.

Formalités et dispositions sur le site
Des établissements sanitaires publics et privés seront identifiés et informés par le Comité local d’organisation.

Il s’agit de :

Pour le secteur public : CHU-Treichville, CHU-COCODY, CHU d’ANGRE, Institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA) ;

Pour le secteur privé : la PISAM, le Groupe Médical du Plateau, la Polyclinique Hôtel Dieu, la Polyclinique Farah et la Polyclinique de l’Indénié

Mesures de santé humaine :

  • Il est interdit de fumer sur le site, dans les stands et les lieux de restauration. Un espace fumeur sera aménagé à cet effet pour les fumeurs ;
  • Pour tout malaise ou problèmes de santé, veuillez contacter le service du SAMU installé sur le site. Contacts dédiés : 88 32 40 50 / 88 48 85 69 / 88 48 85 70 .

Trousse à médicaments et autres

Lorsque vous vous apprêtez à effectuer un voyage, veuillez-vous assurer de ce qui suit :

  • Les médicaments prescrits que vous prenez tous les jours (anti hypertenseurs, anti diabétiques oraux, insulines, etc.) : assurez-vous que vous en avez suffisamment pour toute la durée de votre séjour. Gardez-les dans leurs emballages d’origine de prescription et toujours dans votre bagage à main. Suivez les consignes de sécurité si les médicaments sont des liquides ;
  • Petit lot de médicaments pour des situations de maladies mineures, par exemple : Paracétamol comprimés (douleurs et fièvre),Attapulgite poudre pour suspension buvable (anti diarrhéique et pansement digestif), etc.
  • Assurance maladie : assurez-vous de vous munir et de mettre à jour votre carte d’assurance maladie avant de voyager.

Après votre retour

De retour dans votre pays, en cas de survenue de fièvre ou tout autre symptôme, vous devriez consulter votre médecin traitant immédiatement et surtout mentionner que vous avez récemment voyagé en zone tropicale (Côte d’Ivoire). De même, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant si vous avez été mordu ou griffé par un animal, ou si vous avez eu des blessures ou des plaies ouvertes survenues durant votre séjour en milieu tropical.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter les sites Web utiles suivants :