Home > Précédentes Assemblées annuelles > Assemblées annuelles 2014 > Programme > La croissance verte : L’avenir pour l’Afrique

La croissance verte : L’avenir pour l’Afrique

05/02/2021

Modérateur :  Mme. Yvonne Ndege, Présentatrice, Al Jazeera

Discours liminaire :  S. E. Stanislas Kamanzi, Ministre des ressources naturelles (MINIRENA), gouvernement du Rwanda

Intervenants :

  • S. E. M. Trevor Andrew Manuel, ministre, Commission nationale de planification, Afrique du Sud
  • M. Richard Konteh, Chief de Cabinet, bureau du Président de la Sierra Leone
  • M. Mounkaila Goumandakoye , Directeur régional, UNEP
  • M. Henri-Bernard Solignac Lecomte, Chef d'unité, Europe, Moyen-Orient et en Afrique, OECD
  • M. Landry Ndriko Mayigane, Président de l'Alliance de la jeunesse pour l'action climatique, Rwanda

Rapporteur :   M. Daniel Schroth, Spécialiste de l'énergie, Département de l'Energie, de l'Environnement et du Changement Climatique, BAD

Description :

La transition vers une croissance verte et la croissance inclusive sont les objectifs primordiaux de la Stratégie de la BAD pour 2013-2022. Cette session parallèle a pour objet d’examiner la manière dont la croissance peut favoriser la transformation économique et améliorer le bien-être des populations du continent africain, en gardant à l’esprit les objectifs du développement à long terme. Étant donné la prise de conscience des pays africains, soucieux d’appliquer des concepts écologiques à leur contexte spécifique de développement, les intervenants réfléchiront aux enseignements tirés des premières actions de ce type menées à l'échelle nationale, tant en Afrique qu'ailleurs. Ils en exploreront les implications pour que soient créées des conditions propices et débattront du recours possible à des instruments de financement novateurs. L’événement démontrera une la croissance économique soutenable sur le long terme, capable de répondre aux objectifs du développement, repose sur la nécessité de concevoir un modèle de développement plus intégré et plus solide, qui favorise une utilisation efficace des richesses naturelles, en réduisant les déchets et la pollution et en renforçant la résilience des moyens de subsistance.